Auteur: Philippe Amar   Edition: Plon 

Résumé:

Victor a douze ans. Orphelin né sous X, il a été placé très tôt chez  » Tatie « , une femme qui l’élève comme son propre fils. Entouré de ses amis David et José, Victor mène la vie de tous les adolescents de son âge, entre les cours au collège, les leçons de violon – sa passion – et les conseils de Maïa, son éducatrice. 
Mais la santé de Tatie est fragile. Alors, quand l’Aide Sociale à l’Enfance lui trouve des parents adoptifs  » sur catalogue « , Victor décide de se choisir une  » maman  » tout seul ! 
Avec l’aide de ses copains, il crée un faux profil sur un site de rencontres et jette son dévolu sur  » Lily des Lilas « , une femme qui selon lui a toutes les qualités pour devenir la meilleure des mamans. Mais bien qu’elle soit touchée par la démarche du jeune garçon, Lily, pâtissière dans un palace, n’a absolument pas l’intention d’adopter qui que ce soit… Il en faudrait plus pour décourager Victor ! Déterminé à tout tenter pour la convaincre, il déploie mille stratagèmes pour parvenir à ses fins..

Mon avis:

Je remercie tout d’abord les éditions Plon et l’auteur pour la confiance et la dédicace et l’envoi de ce SP . Le résumé m’a tout de suite plu et je n’ai pas était déçue du tout lors de ma lecture. Un livre émouvant, poignant, addictif qu’on ne veut pas lâcher, Victor est un petit garçon vraiment attachant, une écriture fluide, mon premier livre lu de cet auteur et j’en lirai d’autres de lui s’il en fait ou en a fait avec plaisir. 

Ma note: 4/5 

Retrouvez mon avis sur livre addict: Cocohp. 

006503524.jpg

Publicité

2 commentaires sur « Chronique: Le petit roi du monde »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s